cigv001003x.jpg
XVIIIe Congrès Mondial du CIGV
Du 4 au 7 juin 2009, les Grands Voyageurs du monde, les apôtres de la Paix et les ambassadeurs de la tolérance prendront, le chemin d’un pays particulier. Un pays chargé d’Histoire profonde qui donna par deux fois son nom à un continent pour prendre enfin un troisième nom, le sien actuel.
A l’heure d’Homère, la Tunisie appelée Libye propagea son nom à tout le continent qui l’offrit ensuite à un autre pays. Plus tard, à l’heure de Carthage, la Tunisie offrit son nom Ifriqiya à tout un continent qui le garda cette fois. Aujourd’hui, ce petit pays où vivent en paix une trentaine de races et d’ethnies différentes mélangées à un tel point que le type parfait tunisien n’existe pas, dans le sens que tout un chacun est un voyageur affublé de tant de gènes multiples et différents.
Telle sera d’origine andalouse, hollandaise et berbère à la fois. Tel sera d’origine turque, italienne et lébou. Tel autre sera enfin d’origine circassienne, azerbaidjanaise et yéménite. Un tel brassage finira un jour par enfanter un exemple d’enfant de la Paix.
Partageons notre passion du voyage à travers le CIGV. La Tolérance est notre crédo
C I G V
Club International des Grands Voyageurs
A 60 Km de Tunis, c’est la ville de Hammamet qui nous recevra. Son noyau est constitué par sa charmante médina. À l'ouest se trouve la kasbah et, au nord, la place des Martyrs où se trouve un monument ressemblant à la tour Eiffel. De là partent les deux principaux axes de la ville : l'avenue Habib Bourguiba et l'avenue de la République. Le centre moderne d'Hammamet, regroupant restaurants et services, se trouve aux environs de ces deux axes.
La zone touristique se divise, à partir du centre, en deux sections : la plus petite et plus ancienne (Hammamet Nord) s'étale vers Nabeul et la plus grande et plus récente (Yasmine Hammamet avec le Congrès CIGV), située à plusieurs kilomètres à l'ouest, s'étale en direction de Bouficha. À trois kilomètres du centre, se trouve un centre culturel (dans l'ancienne villa du roumain George Sebastian) qui abrite chaque été le Festival international de Hammamet.
Le grand peintre Paul Klee, lors de son passage à Hammamet en 1914, est ébloui par sa lumière, ses couleurs, et ses formes. En la découvrant, il écrit : « J'ai compris en découvrant cette petite bourgade de pêcheurs que l'art ne rend pas le visible mais qu'il rend visible ». Avant la Première Guerre mondiale, August Macke, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, André Gide et Oscar Wilde sont également séduits par la ville. À la suite du krach de Wall Street en 1929, un milliardaire roumain, Georges Sebastian, découvre Hammamet et s'y fait construire une villa de rêve. Il y invite ses amis. Séduits par le charme de l'endroit, certains acquièrent de petites maisons dans la médina et les transforment à leur goût alors que d'autres préfèrent construire à la campagne de somptueuses villas imitant le style arabo-musulman de la villa Sebastian.
Hammamet attire alors d'autres célébrités tels Jean Cocteau, Wallis Simpson et le duc de Windsor. La Seconde Guerre mondiale met à dure épreuve la population hammamétoise. Le palais de Sebastian est réquisitionné en 1943 par le maréchal Rommel qui y installe son quartier général. Durant la guerre, d'autres célébrités de passage fréquentent les lieux tels Winston Churchill, les généraux Von Arnim, Montgomery et Eisenhower et le roi George VI. Après la guerre, Hammamet redevient un havre de paix et accueille de temps à autres des hôtes prestigieux tels Sophia Loren ou Bettino Craxi et Frédéric Mitterrand (Cigévistes). Hammamet devient ainsi une véritable ville cosmopolite préparant les conditions du développement touristique après l'indépendance (1956).
hammamet11.jpg
hammamet22.jpg
hammamet33.jpg
hammamet44.jpg
hammamet55.jpg
Vue aérienne sur la zone touristique de Yasmine Hammamet
Hammamet
Hotel Le Royal
Liste des inscrits
Guestbook
Programme
Mot du Président
Visit the english Website
Copyright (C) 2009 cigv-online.com. All Rights Reserved
Sito web Italiano
Home
Actualités
Astrolabe
Histoire du club
Contact